Historique

MUNAY :UNE HISTOIRE

La famille Manya était une famille d’accueil pour étudiants étrangers depuis quelques années, à Nantes.

1985 Par cette filière elle prend connaissance d’un jeune péruvien, originaire d’un bidonville de Lima, venu en France grâce à l’aide d’un médecin sans frontière français vivant au Pérou. Originaire des Andes, débordant de la joie de vivre, de découvrir le monde et d’être utile aux autres, notre jeune péruvien envisageait de faire des études de kinésithérapie et de naturopathie à l’université de Nantes. Il invite Monique à visiter son pays qu’il aime tant !

1986 Monique se rend au Pérou et découvre un pays fascinant et souffrant. Ce premier contact avec cette population du tiers-monde de l’Amérique latine lui donne le désir de "faire quelque chose", mais quoi ? Inscrit à la prestigieuse Sorbonne à Paris, notre ami est découvert par Monique mourant dans un hôpital parisien. Elle le ramène à Nantes, en décembre 1987, où il meurt du sida un mois après, entouré de l’affection d’une chaîne d’amis. Meurtris par ce qu’ils viennent de vivre, ses amis trouvent là un appel : il aura été le grain jeté en terre.

1986-1988 et c’est cette année-là - 1986 - qu’un médecin péruvien, avec l’aide de ses amis médecins français, obtenait une bourse du CCFD pour terminer ses études en France : une année à Bordeaux, puis une autre à Paris. Après ses deux années passées en France, le docteur péruvien, regagne son poste laissé vacant à Maras, au Pérou, bien qu’il y ait l’action du sentier lumineux ( peu de médecins s’intègrent à cette vie difficile et rude des paysans des Andes. Il n’y a pas l’appât de l’argent, du confort et très peu de moyens pour travailler.)

1989 Pour Monique Manya le filon "pour faire quelque chose pour les paysans" était trouvé. Son deuxième voyage au Pérou lui fait rencontrer le médecin péruvien installé à Maras. Elle découvre le quotidien des paysans devant se contenter de peu.

1990 le projet progresse... s’agrandit et devient

MUNAY (aimer en quechua)

Ainsi naquit Munay dans le berceau du Pérou.

Puis il fit timidement ses premiers pas

Avançant cahin-caha, sur la route des jours.

Et maintenant, petitement peut-être

Jeune adolescent de 16 ans d’âge

Il marche fièrement

Pour la plus grande joie des campesinos

Paysans souvent oubliés

Dans la Cordillère des Andes.

Le point de départ fut ce petit péruvien, au large sourire, descendant des Incas ... modeste, généreux, amical et aimé de tous. Depuis sa mort est né beaucoup d’espoir pour celles et ceux qui sont sans voix pour se faire entendre. L’histoire continue car la vie est mouvement...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Association MUNAY - 16, rue du Port Guichard 44000 NANTES - Tél: 02 72 02 42 71 / 06 63 56 67 02 - mail: munay@free.fr
 [ Admin ] [ Mentions Légales ] [ Charte de l'Association ] [ Accueil ] [ Contact ]